mardi 13 mai 2014

Celle qui voulait être adulte

Mon enfance était super, pleins de bons souvenirs. J'ai eu des coup durs aussi, comme tout le monde, mais dans l'ensemble je n'ai pas à me plaindre.

Le seul regret c'est que petite, j'étais le clown de service, la bonne copine ou la bonne poire. J'ai eu des amitiés sincères mais aussi des coups bas et des trahisons. Du coup, je me retrouvais souvent dans le camp des looseurs, ceux qui passaient inaperçus ou au contraire se faisaient embêter par les leaders (ou les abrutis).
On sait tous que les enfants sont parfois cruels entre eux et pour mon cas, il n'y avait pas besoin de chercher très loin!

- J'étais garçon manqué
- Grande gueule, toujours à me faire remarquer
- Pas très jolie, enfin dans la norme quoi rien de bien spécial
- Un nom de famille pas très facile à porter



Bref, même si l'enfance est un formidable moment dans la vie je n'avais qu'une hâte : être adulte! Pour moi c'était synonyme de liberté, la vraie liberté!!
Aller où j'ai envie et surtout où je n'ai pas envie d'aller (genre les soirées chez les amis de mes parents, d'un ennui mortel)
Je me sentais à l'étroit dans ma chambre et je rêvais d'être enfin seule chez moi, tranquille à savourer mon indépendance.

A l'adolescence c'était encore pire, mon caractère s'est durcit, pour me protéger des attaques et apprendre à gérer les déceptions, les imprévues bref je façonnais l'adulte en devenir avec mes expériences (les bonnes comme les mauvaises).
 Et souvent je rêvais de ce que je ferais dans 10 ans, avec le sourire aux lèvres car je savais que je serais libre de mes actes (je ne connaissais pas encore l'existence des petits trucs genre : déclarations d'impôts, loyer, divers rdv ni même du magnifique monde parental).

Je raconte souvent que dans mon premier appart, j'étais tellement heureuse d'être autonome que je m'amusais à fumer partout (cuisine, salle de bain et même les toilettes!) sans crainte de me faire engueuler : le pied quoi! Bon depuis j'ai rencontré un mec et on a bien évolué ensemble (et je ne fume plus qu'occasionnellement) mais je dirais que pour le moment je suis satisfaite de l'adulte que je suis devenue, bien sur on peux toujours faire mieux pourtant par rapport aux objectifs fixés, je peux dire que je suis une adulte heureuse et qui a encore beaucoup à faire et à apprendre!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

si tu veux être prem's sur les nouveaux articles